Bunheads - Hommage de Sophie Flack au Corps de Ballet

Bunheads - Hommage de Sophie Flack au Corps de Ballet

Meilleures histoires

Par Stephanie Wolf.

Drame, ballet et amour… Ancienne danseuse du New York City Ballet De Sophie Flack premier roman Bunheads promet de livrer les trois. C’est l’histoire de la jeune Hannah Ward, une «novice» au visage frais qui se fraye un chemin dans les rangs de l’élite Manhattan Ballet Company. Mais ses ambitions professionnelles sont remises en question lorsqu'elle rencontre un charmant musicien du nom de Jacob. Bien que l’histoire d’Hannah ne mime pas exactement les expériences vécues par Sophie pendant ses années de danse, la danseuse devenue romancière s’est inspirée de ses 9 ans de carrière à la NYCB et considère le livre comme un hommage aux travailleurs acharnés du corps de ballet.

danse irule

Sophie a grandi à Cambridge, MA et a commencé sa formation de ballet à la Boston Ballet School. Elle est tombée amoureuse de la technique Balanchine et, à 15 ans, a déménagé à New York pour poursuivre ses études de danse à la School of American Ballet. Après deux ans à SAB, Sophie est entrée dans les rangs professionnels du New York City Ballet.



En 2009, Sophie a pris sa retraite du ballet, un monde qui la dévorait auparavant. Elle était l'une des 11 danseuses du corps de ballet licenciées de la compagnie en raison de compressions budgétaires. Mais Sophie a vu cet événement comme une opportunité de s'éloigner des tendus et de commencer à conditionner son esprit plutôt que son corps. Elle s'est inscrite à l'Université Columbia, où elle termine actuellement son diplôme en anglais, et a parlé ouvertement de son départ dans un New York Times article.

Sophie Flack. Photo de Randall Slavin

À l'origine, Sophie a imaginé toute l'histoire se déroulant dans le vestiaire, mettant en évidence à la fois les relations compétitives et fraternelles entre les dames du corps de ballet. «Le monde du ballet se prête bien à la fiction car il y a tellement de drames dans les coulisses. J'étais vraiment intéressée à capturer ce que c'est que de danser dans le corps de ballet », a-t-elle expliqué. Finalement, le livre a évolué pour devenir plus que des contes de vestiaires, et Sophie s'est retrouvée à se familiariser avec un groupe de personnages fictifs, y compris sa principale dame Hannah.

Alors que Sophie catégorise le roman comme «YA sophistiqué [pour les jeunes lecteurs adultes]», elle pense que le livre a le potentiel de plaire à un public beaucoup plus large que les seuls danseurs adolescents. «L'expérience du corps de ballet est universelle» dans tous les environnements sociaux et professionnels, car tout le monde peut s'identifier à ce «sentiment accru de félicité et de compétition. Je voulais vraiment écrire quelque chose qui me paraisse réel et vrai… et j'ai accordé de l'attention au corps ». De plus, Sophie espérait mettre en évidence l'attrait et la beauté inhérents au ballet, dissipant certaines des images hostiles et laides décrites dans les médias récents.

mac tout

Sophie a eu un avant-goût de l'écriture de livres et est maintenant accro. Interrogé sur le potentiel d'un deuxième roman ou même d'un tournage Bunheads dans une série, elle a répondu, «ce serait fantastique», et a affirmé qu'elle «a commencé à travailler en achetant un deuxième livre» pendant son séjour à Paris. Pourtant, les activités artistiques de Sophie ne s’arrêtent pas à l’écriture. Elle est une artiste aux multiples facettes, engagée dans les arts visuels, ainsi que dans l'écrit et la danse. S'identifiant à tous ces débouchés artistiques, elle refuse de se limiter à un seul médium.

S'appuyant sur ses connaissances kinesthésiques en tant que danseuse, Sophie s'efforce de produire des arts visuels stimulants, explorant les problèmes personnels de la perception corporelle. C'est un sujet très pertinent dans le monde du ballet, qui met l'accent sur un physique ultra-mince. «[J'ai appris] le corps de l'intérieur», explique-t-elle, soulignant comment ses expériences en tant que danseuse de ballet influencent son art visuel. Actuellement, elle expose quelques pièces dans un petit restaurant et a vendu quelques tableaux sur son site Web. L'idée d'avoir une exposition dans une galerie l'intéresse définitivement et sera peut-être sa prochaine grande entreprise.

Mais, pour l'instant, Sophie se concentre sur ses universitaires et sa carrière d'écrivain naissante. Compte tenu de son emploi du temps chargé, il est difficile d’imaginer qu’elle aurait du temps pour autre chose. Sophie a parcouru le nord-est pour promouvoir Bunheads , y compris une signature de livre à Manhattan dans un Upper East Side Barnes et Noble , une rencontre chez Baltimore La librairie pour enfants , et une soirée de lancement chic. De plus, Sophie et Bunheads ont été présentés dans le le journal Wall Street , Boston.com , Le site Web d'Oprah , Huffington Post, et Pick-a-Poppy , un site dédié à la fiction. Elle retourne dans sa ville natale de Boston pour promouvoir le novelat Livres de Porter Square le mardi 10 janviereà 19h00. (Porter Square Books est au 25 White Street, Cambridge, MA).

De la danse dans le corps de ballet d'une compagnie de ballet très estimée à la jonglerie avec des universitaires dans une école de l'Ivy League, à l'écriture et à la création d'art visuel, Sophie Flack est un exemple de la façon dont les danseurs peuvent appliquer avec succès leurs compétences et leur bon sens au monde `` extérieur ''. . C’est une personne talentueuse à surveiller.

Partagez ceci:

ballet , auteur de ballet , Bunheads , corps de ballet , Danse , livre de danse , Dance Informa , magazine de danse , écriture de danse , Little Brown et compagnie , Ballet de New York , Sophie Flack

Recommandé pour vous