Rattrapage avec Troy Powell d'Ailey II

Rattrapage avec Troy Powell d'Ailey II

Entrevues

Tara Sheena de Dance Informa s'est entretenue avec le célèbre danseur et chorégraphe Alvin Ailey American Dance Theatre Troy Powell fin septembre alors qu'il s'apprêtait à entamer sa première saison en tant que directeur artistique d'Ailey II. Powell a parlé de ses influences passées, du nouveau répertoire passionnant de cette saison et de ce qu'il espère accomplir dans son nouveau rôle.

Félicitations pour votre première saison en tant que directeur artistique d'Ailey II. Est-ce très différent de votre ancien poste de directeur artistique associé?

Sébastien Marcovici

En fait, non, parce que je travaille avec [ancienne directrice artistique d'Ailey II] Sylvia Waters depuis plusieurs années en tant que directrice artistique associée, chorégraphe et enseignante désignée. Je pense que l’essentiel est le fait que je ne suis pas aussi impliqué dans le studio que je l’aimerais. C’est ma passion. Il y a beaucoup de choses administratives à faire. Rien n'a radicalement changé. Pas encore du moins. J'ai été très bien préparée par Sylvia Waters, Judith Jamison et même Alvin Ailey, avec qui j'ai également rencontré et travaillé. Permettez-moi de dire 'tout est dans la poche'. Ils [Waters, Jamison et Ailey] ont vraiment créé un précédent en s'assurant [de préparer] les prochaines générations à des postes comme celui-ci. Pour moi, la feuille de route est claire. Bien sûr, il va y avoir des défis pour lesquels je suis prêt. Nous avons sept nouveaux danseurs cette année. Avec moi étant nouveau, mon directeur de répétition étant nouveau, et une nouvelle équipe, cette année est tout à propos de nouveau. Cela, avec beaucoup de choses traditionnelles du répertoire, constitue un excellent équilibre et une excellente combinaison.



Ailey II, Sylvia Waters et Troy Powell

Sylvia Waters et Troy Powell. Photo Eduardo Patino

Cette combinaison de l'ancien et du nouveau est claire cette saison. Je vois le «nouveau» dans les trois nouvelles commandes que vous avez cette saison: Benoit Swan-Pouffer, Amy Hall Garner et Malcolm Low.

J'ai choisi ces trois chorégraphes car ce sont des chorégraphes totalement différents. Ils viennent d'horizons différents, de cultures différentes, ils ont un style différent, ils utilisent une musique différente et ont des qualités de mouvement différentes. Je voulais vraiment interpeller les danseurs d'une manière différente en faisant venir chacun de ces chorégraphes.

J'avais vraiment été influencé par Amy Hall dans sa façon de travailler - son processus. Elle fouille vraiment, vraiment dans les danseurs. Sa pièce parle d'énergie et de cohérence. C’est très dynamique, très lumineux et très rapide.

J'ai fait venir Benoit Swan-Pouffer parce que c'est un chorégraphe beaucoup plus chevronné qui a une compagnie - Cedar Lake Ballet. Je voulais que les danseurs travaillent avec quelqu'un de ce statut. Non seulement pour qu'ils puissent être vus par lui, mais je voulais qu'ils travaillent avec un chorégraphe qui allait les approfondir et amener ces danseurs à commencer à travailler plus sur un quota professionnel. Il a apporté l'énergie de la façon dont il travaille avec sa compagnie aux danseurs d'Ailey II.

Danseurs Ailey II avec le directeur artistique Troy Powell et la directrice des répétitions Alia Kache

Danseurs Ailey II avec le directeur artistique Troy Powell et la directrice des répétitions Alia Kache. Photo par Eduardo Patino.

Malcolm Low vient d'un milieu postmoderne. Vous savez, il n’y a plus vraiment de postmoderne. Ce genre de chose s'est éteint. Donc, maintenant les danseurs s'entraînent, s'entraînent, s'entraînent pour obtenir leur capacité, leur technique et leur physique mais le mouvement de Low est totalement détendu et lancé avec les pieds non pointés. Il est vulnérable, mais puissant, d’une certaine manière.

épisodes pleins de chair et d'os

Vous faites partie de la famille Ailey depuis toujours. Y a-t-il eu des retombées importantes de vos années dans la société Ailey que vous avez apportées à votre rôle de directeur?

Absolument. J'ai observé mes mentors de si près: comment ils enseignaient et ce qu'ils disaient. C’est drôle parce que quand j’ai arrêté de danser et que j’ai commencé à travailler avec Ailey II, j’étais chorégraphe et j’ai commencé à voir ce qu’il y avait de l’autre côté de la table. Je suppose que cela me semblait naturel parce que j'adorais tout simplement redonner et j'étais très passionné par la prochaine génération et par le fait de leur donner le même type de soins et de soins que j'ai eu en tant que danseur. Je me souviens d’Alvin Ailey qui disait: «Vous êtes la prochaine génération». Il a vraiment, vraiment [souligné] le fait que nous étions des êtres humains avant d'être danseurs et que nous nous exprimions à travers ce que nous vivions et traversions en tant qu'individus. C'est ce que je veux apporter à la table.

Directeur artistique Ailey II Troy Powell

Troy Powell dirige la classe pour les élèves de l'Oprah Winfrey Leadership Academy for Girls. Photo de Joe Epstein.

Saviez-vous que vous vouliez être de l'autre côté des choses en tant que réalisateur?

C'est arrivé naturellement. Je ne pensais pas être un jour le directeur artistique d’Ailey II. En tant que danseurs et chorégraphes, nous nous disons: «Oh, j'adore enseigner. J'adore chorégraphier. Ce serait formidable d'avoir ma propre entreprise. Vous connaissez? Vous pensez que ce serait génial, mais je n’ai jamais pensé que cela arriverait. Cela m’a beaucoup plus frappé maintenant parce que je repense à mon passé et je pense à quel point j’ai progressé, à quel point j’ai travaillé dur et à quel point j’ai été passionné, et je suis très chanceux. Je suis très honoré d'occuper ce poste. Je me sens toujours passionné. Je ne suis pas épuisé, je ne suis pas trop occupé, ce n’est pas trop fou, et ça ne va pas se passer comme ça. Je veux rester à un rythme où c’est facile et sans stress et nous en profitons tous, nous nous amusons tous et nous en sommes tous passionnés.

L'entreprise fait-elle partie de votre travail cette saison? Ou avez-vous des projets futurs de chorégraphie sur la compagnie?

J'ai définitivement des projets. Ils ne font pas mon travail cette saison, mais ils ont fait mon travail la saison dernière et j'ai vraiment l'intention de chorégraphier ou même de ramener des choses que j'ai faites dans le passé.

Quelle est votre vision pour Ailey II?

Je veux vraiment que l’entreprise évolue de manière à ce qu’elle ne soit pas seulement une deuxième entreprise. Je veux travailler davantage à un niveau professionnel, c'est pourquoi je mets les danseurs au défi de faire venir différents chorégraphes, ainsi que de voyager beaucoup et de faire venir le représentant que j'ai dansé - représentant que M. Ailey a chorégraphié. J'apporte ces œuvres traditionnelles parce que ce sont elles qui m'ont fait grandir en tant qu'artiste. Je veux que ces danseurs puissent grandir de manière à ce qu’ils quittent Ailey II, il ne fait aucun doute qu’ils ont reçu deux ans de préparation et de formation de la manière la plus professionnelle.

Suivez Ailey II sur la route cette saison à www.alvinailey.org/aileyiitour

chardonnay pantastico

Photo du haut: Troy Powell d’Ailey II. Photo par Eduardo Patino

Partagez ceci:

Danse afro-américaine , Alvin Ailey , Théâtre de danse américain Alvin Ailey , Amy Hall Garner , Benoit-Swan Pouffer , Ballet de Cedar Lake , Judith Jamison , Malcolm bas , danse moderne , deuxième entreprise , Sylvia Waters , Troy Powell

Recommandé pour vous