Dancing On Air - D’AIR Aerial Dance Ensemble

Dancing On Air - D’AIR Aerial Dance Ensemble

Articles de fond

Par Emily Yewell Volin.

La danse aérienne est un genre animé par la recherche constante de défier les limites de la danse en se développant dans l'espace vertical. Les danseurs aériens incorporent des tissus, des trapèzes, des cerceaux, des cordes, des harnais et d'autres structures dans leur chorégraphie unique. D’AIR Aerial Dance Theatre, une compagnie de danse de concert basée à Atlanta fondée en 2007, est un chef de file de la danse aérienne. Dance Informa s'est entretenu avec la codirectrice artistique de D’AIR, Nicole Mermans, pour en savoir plus sur l’entreprise et la forme d’art.

Le désir de suspendre la danse pour créer de la dimension est au cœur de toutes les œuvres créées par D’AIR Aerial Dance Theatre. Et on ne peut s’empêcher de comparer la danse aérienne avec la montée en pointe de Marie Taglioni pendant Le Sylphide en 1832. Le travail de la pointe et la danse aérienne ont été considérés à tort comme de simples tours d'appareil. Cependant, les deux innovations sont nées du désir de repousser les limites et d'augmenter le potentiel de mouvement et d'expressivité, non d'un espoir de créer du spectacle. Nicole a expliqué comment Terry Sendgraff, basé en Californie, est responsable de la création de la danse aérienne moderne. Sendgraff, une danseuse moderne, a expérimenté un trapèze à point unique dans les années 1970, ce qui a abouti au développement de sa technique pour élever verticalement le corps. La lignée de ce pionnier de la danse aérienne au théâtre de danse aérienne D’AIR est courte. Mermans et le co-directeur de D’AIR, Andrea Fors, ont été formés avec Susan Murphy, fondatrice et ancienne directrice du studio Canopy à Athènes, en Géorgie. Murphy s'est entraîné directement avec Sendgraff.



ré

Shad Sterling, Andrea Fors, Fareedah Aleem, Beth Del Nero, Nicole Mermans, Justin Evans et Shel Swenson. Photo par Keiko Guest Photography

«Une partie de ce qui rend D’AIR unique est la façon dont nous restons fidèles aux racines de la danse moderne de la danse aérienne tout en intégrant des arts du cirque, des acrobaties, de multiples genres de danse et des théâtres», explique Mermans. Elle ajoute: «Bien qu'il y ait aujourd'hui beaucoup de pollinisation croisée entre les arts du cirque et la danse aérienne, soit en rapprochant les numéros de cirque traditionnels tels que le trapèze volant, soit en faisant monter la danse dans les airs, je crois que la plus grande différence entre le cirque les arts et la danse aérienne sont l'intention derrière le mouvement. L'art du cirque est alimenté par des cascades et des astuces extravagantes pour recueillir les applaudissements du public tandis que la danse aérienne est alimentée par l'intention de s'exprimer, le travail aérien faisant simplement partie du vocabulaire. L'équipement aérien permet d'élargir notre vocabulaire afin que nous ne soyons pas limités au sol ou à la gravité. Nous nous efforçons d'effacer la ligne entre le vol ou le sol - les deux sont tout aussi précieux dans notre vocabulaire du mouvement. Et, si une pièce ne nous appelle pas à monter ou à faire un gros tour, nous ne le faisons pas. L'équipement peut devenir une extension de notre corps, notre partenaire de danse le plus intime, ou même prendre une vie propre. Le plus important est qu'une histoire soit racontée. Nous utilisons des techniques d'improvisation pendant la phase de création de nos productions et savons que nous sommes sur la bonne voie lorsque nous perdons de vue la fonction physique que joue l'équipement.

L’acronyme D’AIR signifie ‘Dream, Accept, Inspire, Revolutionize’ et ces idéaux imprègnent la culture du D’AIR Aerial Dance Theatre. Les compétences virtuoses des membres de l’ensemble sont mises en valeur par des performances passionnantes, innovantes et humoristiques, qui abordent collectivement des thèmes philosophiques. «Nous incorporons tellement d'éléments différents», dit Mermans. D’AIR a actuellement quatre émissions de répertoire qui explorent collectivement des idées philosophiques à partir de perspectives humoristiques. «Les membres du public sont invités à se plonger dans les origines philosophiques du matériau ou à venir se divertir. Nos émissions s'adressent aussi bien aux jeunes enfants qu'aux adultes et je pense que c'est unique dans le paysage d'Atlanta. Une partie de notre mission est de donner une voix à tout le monde - même la plus petite voix est importante. Je pense que nous parlons, dans un sens, beaucoup de langues différentes et à beaucoup de gens différents. Nos spectacles indiquent en fin de compte la capacité de reconnaître les autres en nous-mêmes. La capacité à surmonter la peur au quotidien se traduit par tout ce que nous faisons chez D’AIR. »

ré

Shel Swenson, Nicole Mermans, Beth Del Nero et Andrea Fors se produisent. Photo par Steve Carmichael

L’expérience des membres de la compagnie D’AIR Aerial Dance Theatre est aussi variée que le matériel thématique qu’elle explore. Mermans partage: «Les danseurs aériens ont besoin d'un ensemble de compétences unique qui ne peut être traduit directement d'aucun autre art du mouvement. La grâce du mouvement et la musicalité inhérente aux danseurs en font des candidats idéaux pour la danse aérienne à bien des égards. Cependant, passer du statut de danseur sur le sol à celui de danseur dans les airs peut être une grande courbe d'apprentissage. La force de base est utilisée très différemment lorsque nous nous soutenons de nos bras avec nos jambes suspendues sous nous. Les danseurs ont souvent des jambes très développées mais peuvent ne pas avoir la force du haut du corps requise pour le travail aérien. Certains gymnastes et acrobates sont plus habitués à utiliser le haut de leur corps, cependant, nous constatons souvent que ceux qui ont un dos ultra-flexible ont plus de mal à accéder à la force de leurs abdominaux inférieurs. Le processus de création de D’AIR est collaboratif et nous aimons attirer des membres de l’entreprise avec des antécédents variés en arts du mouvement. Pour nous, être capable d’agir est aussi important que la capacité physique du danseur. Les membres de notre entreprise doivent posséder un fort caractère et la capacité de travailler en collaboration, d'appuyer notre mission et d'agir comme de solides modèles pour nos jeunes, tout en étant généralement agréables à côtoyer. La compagnie actuelle de sept membres est composée de danseurs avec des antécédents en mouvement allant du ballet classique, du hip hop, du jazz de cabaret, de la danse moderne, latine, du tumbling et de l'acrobatie. La force de chacun de ces interprètes imprègne les spectacles alors qu'ils transportent leur danse du sol dans les airs. Cette fusion de formes crée des productions multidisciplinaires et homogènes uniques.

Le théâtre de danse aérienne D’AIR est disponible pour les réservations et les tournées. En savoir plus sur l'entreprise et le projet D’AIR à l'adresse www.dairproject.org .

Photo du haut: Justin Evans, Fareedah Aleem, Nicole Mermans du D’AIR Aerial Dance Theatre. Photo par Aldridge Murrell

Partagez ceci:

danseurs aériens , Andrea Fors , Danse d'Atlanta , Canopée , danse ATL , Théâtre de danse aérienne D’AIR , tissus , harnais , cerceaux , Nicole mermans , Cordes , Susan Murphy , Terry Sendgraff , trapèze

Recommandé pour vous