Inspirations musicales

Inspirations musicales

Articles de fond

Par Laura Di Orio.

Si chaque chorégraphe semble avoir son propre processus lors de la création d'une œuvre, la plupart semblent partager un moteur commun: la musique. Que la chorégraphie découle d’un morceau de musique ou qu’un chorégraphe ait besoin de rechercher une musique adaptée aux besoins du mouvement, l’importance de la relation entre la danse et la musique qui l’accompagne est indéniable. Ici, Dance Informa discute avec quelques chorégraphes de leurs inspirations et processus musicaux.

Qu'est-ce qui vous inspire musicalement? Qu'est-ce qui vous pousse à chorégraphier dans un certain morceau de musique?



Christopher Liddell et les danseurs. Photo de Bill Hebert

Christopher Liddell, chorégraphe de danse de théâtre
www.cliddellchoreography.com
Premièrement, je dois ressentir dans les tripes, que ce soit parce que les paroles font tourner un grand conte ou que la musique elle-même peint une image robuste. Un bon arrangement est la clé, contenant au moins trois «actes» ou mouvements: intro intrigue, exposition et / ou conflit, résolution. Et j'aime quand c'est assez accrocheur pour que le public fredonne en sortant.

Lar Lubovitch, chorégraphe, Compagnie de danse Lar Lubovitch
www.lubovitch.org
Ce n’est pas totalement conscient, mais je cherche certainement quelque chose qui me donne envie de danser et qui déclenche mon œil intérieur. Ma réponse à la musique est en fait de faire une peinture d'action pour la musique.

Qu'est-ce qui vient en premier pour vous - la chorégraphie ou la musique?

Lydia Johnson, chorégraphe, Lydia Johnson Dance
www.lydiajohnsondance.org
Je pense que cela a changé. C’était la musique d’abord, mais au cours des quatre ou cinq dernières années, ce qui a commencé à se produire, c’est ce sur quoi je travaille qui vient de lui-même et grandit indépendamment de la musique. Je commence à avoir une impression ou à voir des images, puis je recherche de la musique qui fonctionnera. Alors maintenant, quelque chose vient de moi, puis je passe par la musique pour trouver ce qui fonctionnera pour répondre à ces besoins.

Adam Barruch Dance dans «Lapse». Photo de Nan Melville

Adam Barruch, chorégraphe, Adam Barruch Dance
www.adambarruch.com
Habituellement, je trouve un morceau de musique que j'aime et je le joue de manière répétitive pendant que la création en studio est en cours. Je fais cela pour que le travail physique généré soit imprégné de l'environnement créé par la musique. D'autres fois, je reviens à une playlist sur mon ordinateur qui est pleine de musique que je ne chorégraphierais jamais, mais qui est là pour m'inspirer.

Christopher Liddell
La musique vient toujours en premier pour moi. Mon processus est le suivant: je choisis une chanson, puis je la compte et je la décompose en sections, en réduisant les aspects techniques. Si la chanson a des paroles, je base généralement la danse sur l'histoire de la chanson. Je travaille dans des styles de théâtre musical. Je ne fais pas normalement de travail abstrait. J'ai besoin que le public sache ce qui se passe et le choix de la musique doit le soutenir.

Comment trouvez-vous la musique sur laquelle vous souhaitez chorégraphier?

Lar Lubovitch
En fait, je vais à beaucoup de concerts de musique. J'aime assister à des événements musicaux en direct. Si je trouve un compositeur que j'aime, alors je recherche beaucoup de musique de ce compositeur et je choisis une pièce spécifique avec tous les ingrédients que je recherche.

Lydia Johnson
Maintenant, à cause d'Internet, j'utilise une combinaison de Pandora et d'iTunes. Je mets un compositeur et crée une station sur Pandora et je la joue pendant que je fais d’autres choses. Ensuite, j'entendrai quelqu'un de vraiment intéressant et j'irai découvrir qui est le compositeur. C’est une façon de trouver des compositeurs similaires. J'adore Internet pour les recherches musicales. C'est complètement changé par la vie. Je me souviens avoir dû traverser la rue jusqu'à des magasins de CD ou d'anciens magasins de disques et m'asseoir là à regarder les pochettes en essayant de deviner si c'était quelque chose qui m'intéressait parce que vous ne pouviez pas écouter d'extraits.

Christopher Liddell
Je choisis généralement une chanson que je connais depuis des années. J'ai cette capacité de mémoriser chaque note et instrumentation d'une chanson. Ça rend les gens fous quand je fredonne toutes les notes d'une trompette de jazz folle! Au fil du temps, quand j’aurai appris à bien connaître une chanson, je me rendrai un jour compte: «Oh, je peux chorégraphier quelque chose là-dedans!»

Chorégraphiez-vous pour que le danseur devienne la musique ou s'agit-il plutôt d'un partenariat entre le corps et la musique?

Lydia Johnson danse dans «Summer House». Photo par Brian Krontz

Lydia Johnson
Je pense à certains des deux. Je pense qu'il y a des endroits où le corps porte la ligne de la musique et il y a des endroits où je pense que c'est en contrepoint. Il y a des parties de morceaux de groupe où différents groupes de personnes seront la musique à ce moment-là ou un certain mouvement reflétera la musique à ce moment-là, mais il y a aussi beaucoup de contrepoint. C'est donc presque un duo avec de la musique, et les danseurs expriment quelque chose que la musique me fait ressentir, mais pas nécessairement note pour note ou exactement ce qui se passe dans la musique.

Christopher Liddell
Pour mon travail, j'essaye d'utiliser la méthode Balanchine: danser pour la musique. Je pense que c'est mon travail de peindre une image de la musique. La danse et sa musique doivent être complètement connectées. Mon objectif est que le mouvement améliore la musique afin que le public «l'entende» visuellement et la «voie» de manière audible.

Quels sont vos artistes ou compositeurs musicaux préférés?

futur studio de danse

Christopher Liddell
J'adore John Williams. Sa musique est donc iconique avec sa grande utilisation du laiton. C'est généralement agréable et excitant à écouter. J'adore Irving Berlin, les Gershwin, et Kander et Ebb pour leur génie du théâtre musical facile à danser. J'adore aussi Barbra Streisand, Bebel Gilberto, et oui, j'ai aussi la fièvre Bieber. Je suis inspiré par sa musique ces derniers temps.

Compagnie de danse Lar Lubovitch dans «La légende des dix». Photo de Steven Schreiber

Lar Lubovitch
Pas de favoris, juste des personnes au fil des ans avec lesquelles j'ai très bien répondu - Brahms, Mozart, Steve Reich, Philip Glass et quelques compositeurs de jazz.

Adam Barruch
J'apprécie vraiment Purcell et Haendel, en particulier leurs airs riches en émotions. Je ne pouvais pas non plus écouter Steve Reich et ne pas vouloir bouger. J'adore les artistes contemporains comme Loscil, Murcof, Ryuichi Sakamoto et Amon Tobin, qui jouent tous avec un mélange de textures électroniques et de sons classiques. J'aime aussi les auteurs-compositeurs-interprètes comme Jacques Brel pour sa poésie et le travail du compositeur et parolier de théâtre musical Stephen Sondheim.

Lydia Johnson
Gorecki, Philip Glass, Hindemith. J'aime beaucoup de 20ecompositeurs du siècle, puis bien sûr Bach et les quatuors ultérieurs de Beethoven. J'écoute presque tout, mais il me semble que ces derniers temps, je suis attiré par les compositeurs vivants ou nos compositeurs à vie.

Photo du haut: Lydia Johnson danse dans «Summer House». Photo par Brian Krontz

Partagez ceci:

Adam Barruch , Danse Adam Barruch , Brian Krontz , chorégraphie , Christopher Liddell , Danse , musique de cours de danse , Dance Informa , magazine de danse , musique de danse , danse USA , Lar Lubovitch , Compagnie de danse Lar Lubovitch , Lydia Johnson , Danse de Lydia Johnson , Philip Glass

Recommandé pour vous