Rituels de pré-performance

Rituels de pré-performance

Articles de fond

Par Laura Di Orio.

Parfois fous, généralement superstitieux et toujours répétitifs, nous sommes nombreux à avoir des rituels de pré-performance dans lesquels nous nous engageons pour nous aider à nous concentrer et à nous préparer pour la scène. Ici, les danseurs professionnels racontent leurs traditions originales et partagent ce qu'ils font pour se préparer à un spectacle.

Christopher McDaniel, danseur, Los Angeles Ballet



danse europe

Dans ma loge, je m'assois à mon poste et je déchire deux feuilles de papier essuie-tout - l'une pour placer les fonds de teint et les ombres à paupières, et l'autre pour les pinceaux dans l'ordre dans lequel je les utiliserai. Je place également mes chaussures de performance sur le bureau dans l’ordre dans lequel je danserai. J'aime ensuite me rafraîchir, parfois avec une douche complète. Puis je commence mon maquillage. J'essaye de rester dans une zone tranquille avant un spectacle parce que je deviens nerveux. Je mets mon iPod sous tension et je commence à écouter de la musique apaisante et relaxante, généralement évangélique. Tout le temps, je grignote des mentos à la menthe et des biscuits Graham. La mastication de Mentos, qui est très différente de la gomme, me calme et me donne en même temps une petite pointe de sucre.

J'ai commencé ce rituel lors de ma première tournée avec le Dance Theatre de Harlem Ensemble. Le maître de ballet m'a crié d'être trop ludique et excité dans les coulisses. J'ai donc exploré les choses qui m'ont calmé. Et comme mon répertoire de la tournée a commencé à augmenter et que j'ai commencé à danser des rôles plus en vedette, j'ai développé un amour pour mon temps calme avant un spectacle.

Christopher Bloom, danseur, Compagnie de danse contemporaine Peridance

Je fais seize entrechat-six avant chaque représentation. J'ai commencé cela pendant ma première année d'université. À l’école Ailey, nous avons un très grand studio qui fait office de salle verte lorsque nous jouons. Avec tout un tas de jeunes danseurs énergiques qui s'échauffent, il est inévitable que de petits concours éclatent. J'ai participé à un concours d'entrechat-six avec un ami. Par la suite, j'ai réalisé que je m'étais réchauffé très rapidement, donc je m'en suis souvenu pour le futur. Donc, les faire avant un spectacle me réchauffe et me donne l'assurance que je suis vraiment un danseur capable.

Thomas Bradley, danseur, Sydney Dance Company

J'écoute les 'Niveaux' d'Avicii avant chaque émission. L'adrénaline vient toujours frapper quand elle commence. Juste avant que les débutants n'appellent, je trouve un endroit calme et je pose ma tête contre un mur et je dis: «La terre, le feu, le vent, l'eau et l'esprit soient avec moi.» Cela semble extrêmement ringard, mais c’est ce que je fais. Quand je suis nerveux, je tape mes deuxième, troisième, quatrième et cinquième doigts contre mon pouce d'avant en arrière aussi vite que possible. C’est formidable de vous distraire d’être nerveux et de vous concentrer également. La récitation des éléments vient de mon intérêt pour leurs pouvoirs naturels et quelque peu inexploités. Je n’ai jamais oublié de le faire, donc je ne suis pas sûr que ce soit tout bête! Cela contribue certainement à un état d’esprit stable et «prêt» avant le spectacle.

Sarah Braverman Parsons Dance

Sarah Braverman de Parsons Dance. Photo par Evan Guston

Sarah Braverman, danseuse, Parsons Dance

J'ai quelques petites bizarreries que j'ai remarquées au fil des ans. Avant le spectacle, il doit y avoir du Coca Light à portée de main. Dans ma loge, j'exécute ma danse 'secouer les sillies' avec les autres dames. C'est ridicule, mais cela aide à faire monter l'adrénaline. Je dois monter sur scène pour m'échauffer à une demi-heure. Après avoir fait des abdominaux et un peu de yoga, je dois craquer les deux hanches, puis passer par les parties «effrayantes» de la chorégraphie.

Puis vient le «souffle de l’unité» et le «whoosh». [Toute l'entreprise fait] une série de grosses inspirations et expirations et relevés pour vérifier notre équilibre. Avant la quatrième fois, je dois toujours dire: «La dernière fois». Vient ensuite le «whoosh», lorsque nous nous réunissons tous au centre-centre et que nous avons un discours d’avant-spectacle de notre directeur artistique et de répétition. Ensuite, je dois embrasser ma main et toucher la marque centrale. Tout le monde le fait à tour de rôle et met les deux pieds, l'un après l'autre, sur la marque et fait un bruit de «bisou». Je dois toujours aller en dernier!

danse d'abondance

Pendant le spectacle, il y a certains moments où j'établis un contact visuel avec certaines personnes au même moment à chaque émission, ou la même blague intérieure est répétée au même moment dans le programme. Rituel ou habitude, je ne suis pas sûr, mais je n’ai pas encore sauté ces «rituels» et je n’en ai pas l’intention!

Christina Ilisije, danseuse, Parsons Dance

Notre famille Parsons a une assez longue liste de rituels avant le spectacle. Personnellement, j'embrasse toujours mes doigts et mets mon rouge à lèvres taché sur la marque centrale. J'ai aussi toujours Ian Spring de la société qui me fait voler comme Superman - ma hanche se plisse dans ses jambes surélevées. Apparemment, cette position ridicule allonge mon dos et étire ses hanches. Une victoire, une victoire pour nous deux. Pour couronner le tout, il me parle toujours en espagnol à ce stade. Un bonus amusant!

Je ne suis pas particulièrement superstitieux, mais il y a quelque chose de réconfortant dans la routine. La scène est un lieu spécial qui reste à jamais imprévisible, et quelques rituels aident à apporter une certaine tranquillité d’esprit pour ce qui est à venir. Cela étant dit, il y a certainement des spectacles quand nous sommes tous en retard et que nous n’avons qu’un «souffle d’unité» et peut-être que je ne suis pas soulevé et que je ne vole pas avec Ian ou que je ne vais pas au centre. Pour être honnête, une fois que la musique commence, mon partenaire me regarde dans les yeux et mes jambes sont en l'air, rien de tout cela n'a d'importance, et ces pensées de rituels manqués sont la chose la plus éloignée de mon esprit.

Kimberly Giannelli, soliste, Ballets With a Twist

Il y a trois choses qui doivent arriver avant que je ne monte sur scène. Je dois toujours avoir une eau et un Gatorade au punch aux fruits rouges côte à côte. Dans ma trousse de maquillage, j'ai un médaillon de Bali que mon ancien patron m'a donné de Dancing Shiva. Juste avant de commencer à appliquer mon maquillage de scène, je le tiens dans mes mains pendant quelques secondes puis le replace dans le coin droit de la trousse de maquillage. Puis, juste après avoir fini mon maquillage, juste avant de mettre mon costume, j'appelle mon partenaire de danse, Aengus Ortiz, pour un travail très important. Je fouille dans mon sac et en sors le même instrument fin et violet: le rasoir pour le cou! Il effectue une coupe de cheveux très attentive, en s'assurant que la nuque de mon cou est exempte de toute mouche.

Je suis une personne très superstitieuse. Je dois emprunter le même chemin le long du trottoir jusqu'au théâtre pendant toute la durée du spectacle. Selon la durée de la course, et si c'était un bon spectacle, je dois porter la même paire de collants. Si j'ai eu un mauvais spectacle pour une raison quelconque, je dois tout changer - parcours, collants, ordre de mon maquillage et cheveux.

viser la danse

Alisha Coon, danseuse, Sydney Dance Company

Après les répétitions du matin, je déjeune dans mon restaurant préféré, choisissant généralement le même repas chaque jour de représentation. Il est vraiment important de bien manger un jour de spectacle, et je ne peux jamais être dérangé de cuisiner, alors je vais dans mon restaurant préféré et je choisis quelque chose qui, je sais, me donnera assez d'énergie pour le spectacle mais ne me fera pas gonfler ou laissez-moi faim à mi-spectacle.

Je suis certes facilement distraite, donc la préparation mentale d'une représentation est vraiment importante pour moi. Cela signifie arriver tôt au théâtre pour me coiffer et me maquiller, et m'assurer d'avoir suffisamment de temps pour me réchauffer afin de ne jamais me sentir pressé. Je monterai toujours sur scène avant une représentation dans le cadre de mon échauffement pour réfléchir aux entrées et aux corrections, et je danserai également certaines sections pour faire entrer mon corps dans la pièce.

Photo du haut: Christopher Bloom, danseur de la compagnie de danse contemporaine Peridance, fait 16 entrechat-six avant chaque représentation. Photo de Daniel Bloom.

Partagez ceci:

École Ailey , Alisha Coon , Ballets avec une torsion , Christina Ilisije , Christopher Bloom , Christopher McDaniel , Théâtre de danse de l'ensemble Harlem , Ian Spring , Kimberly Giannelli , Ballet de Los Angeles , Danse Parsons , Compagnie de danse contemporaine Peridance , Rituels de pré-performance , rituels , Sarah Braverman , Sydney Dance Company , Thomas Bradley

Recommandé pour vous