Zoe et Emily se dirigent vers la Royal Ballet School

Zoe et Emily se dirigent vers la Royal Ballet School

Articles de fond

Par Grace Edwards.

Avez-vous déjà rêvé de danser avec le Royal Ballet? Ce rêve est devenu une réalité pour les danseuses Emily Smith et Zoe Roberts. Les deux filles, qui étudient à la Tanya Pearson Classical Coaching Academy à Sydney, ont récemment été acceptées dans le programme de dernière année de la Royal Ballet School, qui doit commencer en septembre.

'Je ne pouvais pas y croire!' dit Zoe. «Cela semble toujours aussi surréaliste. J'étais aux anges, je ne peux même pas décrire à quel point j'étais excité, car en toute honnêteté, je n'ai jamais pensé en un million d'années que je serais accepté et encore moins en troisième année! Je suis juste allé à l'audition pour l'expérience. Je pensais aussi à quel point cela rendrait ma mère fière. Elle est une ex-danseuse du Ballet australien et a toujours été si solidaire et serviable. Je suis tellement excité de vivre à Londres, c'est une si belle ville! »



Emily Smith au Prix de Lausanne

Emily Smith au Prix de Lausanne

Zoe a reçu son offre après avoir terminé une tournée d'audition plus tôt cette année. Avec ses camarades de classe, elle a voyagé à travers l'Allemagne, la Hollande, la République tchèque, la Suisse, l'Autriche et l'Angleterre, auditionnant partout, y compris la Royal Ballet School. Incroyablement, Zoe s'est vu offrir une place dans chaque école pour laquelle elle a auditionné.

L’offre d’Emily, quant à elle, fait suite à des apparitions réussies au Youth American Grand Prix en 2008, au Genée International Ballet Competition à Singapour et au Prix de Lausanne en Suisse.

«J'étais au Prix de Lausanne quand j'ai découvert», raconte Emily. 'J'ai été alors excité, c'était littéralement un rêve devenu réalité! La première chose que je voulais faire était d'appeler mes parents. Je ne pouvais pas attendre une heure raisonnable pour les appeler, compte tenu du décalage horaire de 10 heures, alors ils se sont réveillés à 2h30 du matin, mais cela ne les a pas dérangés. Ils étaient tout aussi ravis que moi!

Il ne fait aucun doute que ces filles sont dotées d'un talent naturel. Cependant, ils soulignent que leur chance est venue après des années de travail acharné. «Le ballet est une forme d'art tellement disciplinée», explique Emily, «il faut être tellement motivé et dévoué. Je pense que c’est pourquoi je l’aime tant. Le perfectionniste en moi sort vraiment. Nous avons probablement fait 10 000 demi-plis et battements tendus au cours de notre vie, mais nous venons toujours chaque jour pour essayer de les perfectionner encore plus. Il y a toujours moyen de s'améliorer.'

La journée typique d’Emily commence à 9 h 15 du matin. Elle s'échauffe d'abord avec un cours d'assouplissement d'une heure et quart, qui est suivi d'un cours de ballet d'une heure et demie. Après cela vient une heure de variations, puis un déjeuner et enfin une heure et demie consacrée à un coaching, un personnage, un cours contemporain ou des répétitions.

La journée de Zoé est similaire, mais implique également une leçon privée, un cours de physio et de pilates ou un autre cours de ballet, après les heures. Les deux filles ont subi une préparation supplémentaire pour les compétitions. «Je ne me suis jamais soucié des résultats des compétitions», déclare Zoe, qui a participé au Genée International Ballet Competition, au Sydney Eisteddfod McDonalds Challenge et à la Society of Dance Arts. Elle participera également au Grand Prix Youth America de cette année. «J'apprécie vraiment le processus de préparation. Cela nécessite un coaching intensif sur les variations et j'aime avoir des objectifs et de nouveaux défis pour lesquels travailler.

Zoe Roberts

Zoe Roberts joue

Malgré les nombreux sacrifices que les filles ont consentis pour leur future carrière, ils insistent sur le fait que cela en valait la peine. «J'adore être capable de faire croire aux gens que ce que nous faisons est facile, parce que moi seule, je saurai jamais combien de travail et d'efforts ont été nécessaires pour y parvenir», dit Emily.

«En disant cela, c'est vraiment un travail très dur et parfois on se demande si cela en vaut la peine, mais ensuite on vous donne la possibilité de jouer sur scène devant un public et on vous rappelle pourquoi vous le faites. . J'adore pouvoir raconter une histoire sans mots à travers les émotions et le langage corporel que je dépeins. Si je parviens à toucher au moins une personne, c'est tellement satisfaisant. '

Zoe est d'accord. «C’est difficile à expliquer avec des mots. Je suppose que la musique m'inspire à bouger. Ce que je préfère dans le ballet, c'est comment nous pouvons exprimer ce que la musique dit en utilisant notre corps. J'aime aussi la technique, apprendre l'anatomie de mon corps et comment je peux travailler le plus correctement et efficacement pour coordonner mes muscles.

«J'adore la façon dont vous pouvez créer de belles lignes avec votre corps. J'adore l'esthétique du ballet et le fait que rien n'est impossible si vous êtes prêt à travailler assez dur. J'étais un retardataire à l'âge de douze ans, alors j'ai dû faire beaucoup de travail pour rattraper mon retard. '

Comme c'est gratifiant alors de voir le travail porter ses fruits. Alors, quels conseils les jeunes danseuses ont-elles pour les autres qui souhaitent suivre ses traces?

«Vous devez être prêt à vous engager dans le ballet, vous devez faire certains sacrifices, mais je pense que cela en vaut la peine», dit Zoe. «Vous devez être prêt à travailler très, très, très, très dur (c’est vrai, quatre“ très ”). Essayez toujours de regarder autant de danse que possible. Mais c'est quelque chose dont vous devez être vraiment passionné, sinon cela ne durera pas. »

Pour Emily aussi, il s’agit de mettre les chantiers en difficulté. «Mon conseil serait de travailler dur tous les jours dans chaque classe. Ne vous laissez jamais «relâcher». Soyez motivé pour passer du temps seul devant le miroir, perfectionnant toutes les petites choses. Cependant, assurez-vous d'avoir un équilibre sain dans votre vie entre les heures que vous passez à faire du ballet et le temps d'arrêt que vous obtenez. Il est important de trouver du temps pour se détendre et s’amuser régulièrement, que ce soit pour passer du temps avec des amis, voir un film, aller à la plage ou se faire masser. Cela aide à rajeunir votre corps et à vous garder sain d'esprit! »

Félicitations Zoe et Emily pour vos incroyables réalisations. Bonne chance pour votre dernière année au RBS. Il ne fait aucun doute que nous en saurons plus sur vous deux dans un proche avenir!

Photo du haut: Zoé, en blanc, à la barre.

Partagez ceci:

Emily Smith , Prix de Lausanne , École royale de ballet , Zoe Roberts

Recommandé pour vous